Après la pénurie, une suroffre de logements en terres vaudoises…

C’est en tout cas ce qu’imagine la BCV au travers d’une étude, qui bénéficie notamment du soutien de l’Etat de Vaud. D’ici 2030, 80’000 logements pourraient être construits tout en respectant la LAT, loi sur l’aménagement du territoire… Ce qui permettrait de loger pluss d’habitants que la plus haute prévision démographique du canton. Un changement que les locataires pourraient ressentir déjà d’ici deux à trois ans. Les explications d’Yvan Schmidt, d’i Consulting, l’un des auteurs de l’étude :

Yvan Schmidt i Consulting

 

Toujours selon cette étude, la classe moyenne inférieure n’aurait tout de même pas les moyens d’envisager des logements neufs… mais pourrait profiter du parc immobilier plus ancien.

La pénurie, elle, est une situation typiquement vaudoise. Elle se décante petit à petit. Yvan Schmidt :

Yvan Schmidt i Consulting

 

La potentielle suroffre est une bonne nouvelles pour les locataires… de moins bonne augure pour les constructeurs. Yvan Schmidt :

Yvan Schmidt i Consulting