Choisissez votre radio
Connect with us

Faceapp : Faut-il se méfier de l’app tendance du moment ?


Actualité

Faceapp : Faut-il se méfier de l’app tendance du moment ?

Faceapp : Faut-il se méfier de l’app tendance du moment ?

L’application aux 100 millions d’utilisateurs cartonne sur la toile avec son filtre vieillesse mais commence à inquiéter des experts qui se sont penchés sur les conditions d’utilisation de l’app. Alors, faut-il se méfier de FaceApp ? Quel risque peut-elle présenter pour votre vie privée ?

A moins que vous ne viviez dans une grotte perchée dans la montagne sans accès à la 4G, il fort peu probable que vous n’ayez pas vu passer, ces derniers jours, sur les réseaux sociaux les fameuses photos vieillies via l’application FaceApp. Cependant, l’application inquiète les experts en protection des données.

 

L’application la plus téléchargée du moment cartonne sur les réseaux sociaux.

Angelina Jolie

Facebook, Instagram, Twitter… Si vous avez un peu scrollé vos fils d’actualités ces derniers jours, vous n’avez pas pu passer à côté du « #AgeChallenge » qui consiste à poster une photo de soi, vieillie d’une soixantaine d’année via une application : FaceApp. Que ce soit vos potes ou des célébrités, ils ont tous succombé à la tentation de se voir avec 60 ans de plus.

Peu à peu devenu viral, le filtre vieillissant de FaceApp a été utilisé des millions de fois, partout dans le monde et les résultats partagés sur les réseaux sociaux assuraient une quantité non négligeable de likes.

L’acteur de Spider Man, Tom Holland

Le président des Etats-Unis, Donald J. Trump

FaceApp, une application russe basée sur la reconnaissance faciale

 

L’application russe, lancée en Janvier 2017, devenue virale d’abord grâce à son filtre permettant de changer de sexe puis revenue sur le devant de la scène récemment avec son filtre vieillissant, est basée sur une technologie très avancée.

Pour fonctionner, elle utilise la reconnaissance faciale puis applique des effets spéciaux grâce à un algorithme également utilisé dans le développement d’intelligences artificielles qui garanti un résultat très réaliste.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

A look into the future for some of our #ATPTour players…😂

Une publication partagée par ATP Tour (@atptour) le

Pour l’utiliser, vous devez simplement créer un compte et uploader une ou plusieurs photos. L’application est 100% gratuite. Vous connaissez le dicton : « Quand c’est gratuit, c’est toi le produit » ? Dans le cas de FaceApp, il semblerait que cela se vérifie !

 

Les conditions d’utilisation de l’app sont inquiétantes selon des experts

 

Aux vues de l’énorme succès de l’application qui compte aujourd’hui plus de 100 millions d’utilisateurs, des experts se sont penchés en détails sur ses conditions d’utilisation.

Vous savez, ces pages interminables composées de X articles en tout petits caractères ? Mais si, ces conditions que vous devez accepter avant d’aller plus loin dans l’utilisation de n’importe quel application, site ou réseau social ? Le gros bouton « J’accepte » sur lequel on clique tous sans avoir lu un seul mot ? Et bien, il semblerait que dans le cas de FaceApp, il y ait de quoi s’inquiéter.

 

Mais pourquoi faut-il se méfier de l’application FaceApp ? Quels problèmes sont pointés du doigt concernant les données personnelles ?

 

Si de nombreuses théories sur les conditions d’utilisation abusives de l’application ont fleuri ces derniers jours sur la toile, il est compliqué de s’y retrouver et de comprendre réellement quels risques peut présenter l’application.

Donc première petite mise au point : on le sait, c’est long et plutôt ennuyant mais LISEZ les conditions d’utilisation avec de les accepter !

Voilà maintenant, on vous explique quels sont les risques pour votre vie privée. Tout d’abord, contrairement à ce que l’on a pu entendre, l’application n’a pas d’accès à l’intégralité des photos présentes sur votre smartphone.

Ouf, allez-vous nous dire. Et bien, pas tant que ça en fait car si l’application doit vous demander une autorisation pour accéder à vos photos et en télécharger une ou plusieurs sur son serveur pour l’éditer, une fois que vous avez accepté, les choses se compliquent. En effet, FaceApp précise dans ses conditions générales d’utilisation que le partage d’une image revient à céder à l’entreprise gérant l’application le droit de modifier, réutiliser ou exploitée la photo retouchée. Premier point d’inquiétude pour les utilisateurs.

Deuxième point, votre compte créé sur l’application ne peut pas être supprimé. De plus, si la société est cédée à un tiers, alors les droits sur vos photos sont transmis à l’acheteur sans que votre consentement ne soit requis. Une clause qui semble être en totale illégalité au regard de la réglementation concernant la protection des données personnelles (RGPD).

Ces points d’inquiétudes permettent de mettre en garde tous les utilisateurs sur la question de la protection des données et nous espérons vous inciter à prendre un peu de temps pour consulter les conditions d’utilisation des applications que vous utilisez et également à sensibiliser vos enfants qui sont souvent plus vulnérables !

 

Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Actualité

Publicité

Populaire

Publicité

Retrouvez One FM sur tous les supports

écrans
To Top