Choisissez votre radio
Connect with us

Gina Rodriguez se remémore son ‘horrible’ première crise d’angoisse


People

Gina Rodriguez se remémore son ‘horrible’ première crise d’angoisse

Gina Rodriguez s’est exprimée au sujet de sa première crise d’angoisse survenue après qu’elle a signé son contrat pour ‘Jane The Virgin’, et elle confie qu’elle pensait être à l’article de la mort.

Gina Rodriguez pensait qu’elle "allait mourir" la première fois qu’elle a enduré une crise d’angoisse.

L’actrice de 34 ans a révélé qu’elle a vécu sa première crise d’angoisse majeure après être devenue célèbre pour son rôle de Jane Villanueva dans la série comédie-drama ‘Jane The Virgin’.

La star née à Chicago mangeait dans un restaurant à sushis lorsqu’elle est devenue paranoïaque à l’idée que les gens la regardaient.

Elle a confié au magazine Cosmopolitan en février: "L’anxiété a commencé deux ans après que ‘Jane’ a débuté.

"J’ai vécu ma première crise d’angoisse dans un restaurant de sushis.

"Tout à coup, je pensais que j’allais mourir, et les gens prenaient des photos. C’était horrible."

Bien que Gina ait eu du mal à accepter la célébrité au début, elle a éventuellement appris à vivre avec les mauvais côtés de la vie de star.

Elle a expliqué: "Il y a beaucoup de choses dans le manuel des rêves devenus réalités dont tu n’es pas au courant.

"Tu n’as plus d’amis. Tu ne sors jamais manger, ton petit ami, ta petite copine, quoi que tu aies.

"C’est intéressant. En tant qu’actrice tu dois littéralement enterrer ta vie.

"Chaque jour sur le tournage je me dis, comment suis-je devenue si chanceuse?

"Vivre ses rêves est une expérience vraiment irréel."

La star de ‘Deepwater’ s’est aussi exprimée par rapport à son manque de confiance en elle et combien elle a appris à aimer son corps.

Elle a admis: "Je me sentais très seule en grandissant.

"Je ne me sentais pas représentée. Je n’avais pas l’impression de faire partie de la conversation.

"Et si vous vous voyez représenté, vous pensez avoir de la valeur, être à la hauteur."

Désormais, Gina n’a plus peur de ne pas être parfaite et est fière de pouvoir représenter les femmes Latinas – qu’elle considère sous-représentées à Hollywood.

Elle a confié: "Je me suis débarrassée de l’anxiété et de la peur de ne pas être belle. Car tout ne tourne pas qu’autour de l’image. Ce qui compte est que je sois sur cette couverture avec toutes les femmes Latinas qui veulent se voir représenter.

"Car ça n’est pas mon visage – c’est les millions de filles qui se disent, ‘Oh wow! On a une place dans cette industrie.’"

Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans People

Publicité

Populaire

Publicité

Retrouvez One FM sur tous les supports

écrans
To Top