Choisissez votre radio
Connect with us

Ce qu’il ne faut pas rater au salon de l’auto de Genève


Genève

Ce qu’il ne faut pas rater au salon de l’auto de Genève

Ce qu’il ne faut pas rater au salon de l’auto de Genève

Le Gims ouvre ses portes au public ce jeudi à Palexpo. Voitures volantes ou sportives, les visiteurs auront de quoi s’occuper cette année.

 

Course automobile:

La Formule E Gen2, la nouvelle version de la monoplace, a été officiellement présentée au Salon de l’auto de Genève mardi matin.

Cette nouvelle version de la voiture de course électrique ressemble à une voiture de formule E classique. La principale différence avec la première génération se passe sous la carrosserie. Les précisions de Jean Todt, président de la FIA, la Fédération internationale de l’automobile :

Jean Todt Président de la FIA

Notez que le poids total de la voiture, pilote et la batterie compris est de 900kg. Elle passe de 0km/h à 100km/kh en 2,8sec.

 

Voiture volante:

La PAL-V Liberty, retenez bien ce nom car il s’agit de l’une des attractions phares de cette édition 2018 du salon de l’auto de Genève. Ce véhicule a été imaginé par une entreprise hollandaise du même nom. Il ressemble à un petit hélicoptère sur trois roues et dispose de pales. Il peut transporter deux personnes et 20 kg de bagages. Concrètement, l’engin possède 2 moteurs (un pour les airs et l’autre pour la route) et peut atteindre la vitesse de pointe de 180 km/h en volant et 160 km/h en roulant.

George Tielen est le concepteur de la  PAL-V Liberty, il nous explique la genèse de ce concept un peu fou :

George Tielen  Concepteur de la PAL-V Liberty

Et est-ce que tout le monde peut la conduire ?

George Tielen  Concepteur de la PAL-V Liberty

Propos traduits par Blaise Bugyil.

Si vous êtes intéressés, sachez que la PAL-V Liberty est limitée à 90 exemplaires, et il vous en coûtera entre 250 et 600 000 francs.

Mais une autre voiture volante est aussi présentée, il s’agit de la « PopUp Next » développée par Audi et Airbus. Ce véhicule est autonome donc pas besoin de licence de pilote ou de permis de conduire, tout se passe sur une application sur son smartphone. La partie basse de la voiture, qui est roulante, et la partie haute, qui est volante, sont détachables et peuvent se déplacer de manière autonome.

L’ensemble ressemble beaucoup à un drone. Description avec Jacques Rocca, le porte-parole d’Airbus :

Jacques Rocca Porte-parole d’Airbus

Et la voiture qui vole c’est pour bientôt dans les airs et sur les routes, Jacques Rocca :

Jacques Rocca Porte-parole d’Airbus

Les hôtesses:

Elles sont aussi importantes pour certains que les voitures au Salon de l’auto de Genève : il s’agit des hôtesses !

Mais les talons hauts et les robes moulantes ne sont plus systématiques sur les stands des marques automobiles. Du côté de Toyota, pantalons, chemisiers et chaussures plates sont de rigueur et ce depuis de nombreux années.

Alain Treier, responsable de la formation chez Toyota en Suisse :

Alain Treier Responsable de la formation chez Toyota en Suisse

Chez Nissan, on va encore plus loin car 50% des hôtesses sont en fait…des hôtes.

Une parité qui s’explique pour une bonne raison selon Madeleine Baumann, directrice communication chez Nissan :

Madeleine Baumann Directrice communication chez Nissan

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Genève

Publicité

Populaire

Publicité

Retrouvez One FM sur tous les supports

écrans
To Top