Choisissez votre radio
Connect with us

Vincent Veillon en confinement : il nous raconte tout


L'Equipe du Matin

Vincent Veillon en confinement : il nous raconte tout

Vincent Veillon en confinement : il nous raconte tout

Le confinement touche une bonne partie du monde. On s’est donc intéressé aux personnalités qui sont dans la même situation que nous. On termine la semaine avec l’un des plus drôles animateurs de TV/radio, Vincent Veillon.

Si il y a bien des personnalités qui savent nous faire rire en Suisse romande, c’est bien Vincent Veillon! Cet animateur et humoriste qui a débuté sa carrière en 2003 à la radio, a rapidement su trouver son public. Dès 2011 et jusqu’en 2014, il est rejoint par son fameux acolyte Vincent Kucholl pour animer l’émission « 120 secondes » sur Couleur 3. Et c’est un énorme succès! Vincent Veillon prend alors le rôle d’interviewer de personnages fictif joués par son collègue.

Le duo va continuer à évoluer ensemble au fil des ans passant à travers les scènes suisses, mais également françaises, jusqu’à se produire au Paléo Festival en 2015. Entre temps, il quitte la radio pour la télévision et se retrouve sur la RTS avec son émission 26 minutes toujours accompagné de Vincent Kucholl. On a même pu retrouver le duo dans les spectacles du cirque Knie.

Aujourd’hui, Vincent Veillon est de retour à la télévision, mais également à la radio où il anime, avec son homonyme Vincent Kucholl, 120 secondes, mais cette fois-ci sur La Première.

C’est quoi le sommaire de l’émission « 120 minutes » de demain sur la RTS ?
L’émission pour la 3ème fois va se faire sans public. Les sujets vont résonner avec l’actualité. Ils vont suivre une équipe de cambrioleurs qui traversent une période de crise, ils feront aussi une reprise du groupe NTM avec « Zoom Zoom Zen » pour pouvoir zoomer tranquillement à la maison, etc. Plein de choses attendent les téléspectateurs pour l’émission de demain.

Est-ce que c’est bizarre de faire une émission sans public?
Vincent Veillon nous explique qu’effectivement c’est bizarre de faire une émission sans public. Ce sentiment dure, cependant, pas très longtemps. Au début, on a l’impression que ça va être nul, qu’il n’y aura aucune ambiance, mais finalement on s’adapte et on s’habitue. Jusqu’à la dernière émission du mois de juin, ça se passera comme cela.

Comment tu vois « l’après-corona »?
L’animateur n’en a pas la moindre idée. Il s’est rendu compte qu’on ne peut avoir aucune conviction durant cette période, avec toutes ses déceptions progressives qu’on a eu concernant les festivals et autres. Vincent Veillon préfère abandonner toute projection, « on avance à vue pour ne pas être déçu ».

Vous avez sorti un parodie « Corona », comment faites-vous pour pouvoir tout faire ? Vous pouvez faire tous les tournages et avec toutes les personnalités possibles.
Il nous raconte que cela n’est pas dû à une certaine renommée que pourrait avoir l’émission, mais c’est plutôt une question de projet. L’idée a plu aux personnes auxquelles ils l’ont proposée et le contexte fait que tout le monde est assez disponible et avait envie de participer.

Ils auraient voulu faire un tournage dans un avion, mais cela n’a pas été possible, malgré que l’émission soit connue. Il y a des situation où c’est facile de faire un tournage, les gens les aident énormément aussi. Pour la parodie « Corona », l’animateur a trouvé génial l’engouement des personnes pour cette idée.

Retrouvez Vincent Veillon et Vincent Kucholl demain, à 20h10, sur la RTS 1 pour l’émission « 120 minutes »

Retrouvez son intervention :

Vincent Veillon En confinement

Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans L'Equipe du Matin

Publicité

Populaire

Publicité

Retrouvez One FM sur tous les supports

écrans
To Top