Choisissez votre radio
Connect with us

Les HUG favoriseraient la sous-enchère dans le nettoyage selon le SSP


Suisse Romande

Les HUG favoriseraient la sous-enchère dans le nettoyage selon le SSP

Le Syndicat des services publics a qualifié « d’inutiles » les mesures prises par l’Etat pour lutter contre le dumping salarial dans le secteur du nettoyage.

Les mesures du Conseil d’Etat pour lutter contre la sous-enchère salariale dans le secteur du nettoyage ne sont que de la «poudre aux yeux». Voilà ce qu’affirme le Syndicat des services publics actif aux Hôpitaux Universitaires de Genève. Pour rappel, la semaine dernière le Conseiller d’Etat Serge Dal Busco annonçait vouloir lutter contre le dumping salarial en améliorant la formation et en ne considérant plus le prix comme déterminant dans l’appel d’offre. Le but : faire passer le salaire horaire de 19 à 19 francs 80. Pour le SSP, ce salaire ne permet pas aux nettoyeurs des HUG, employés par les entreprises privées, de vivre. La secrétaire syndicale du SSP, Sabine Furrer:

Sabine FurrerSecrétaire syndicale au SSP

 

Le syndicat réclame l’engagement «à l’interne» de ces employés affectés au nettoyage des locaux administratifs, comme l’ont fait pratiquement tous les hôpitaux de Suisse. Mais cette mesure coûterait-elle moins cher ? La réponse de Sabine Furrer, secrétaire syndicale au SSP:

 

Sabine FurrerSecrétaire syndicale au SSP

 

Selon le SSP, quatre cadres seraient employés à plein temps pour surveiller ces entreprises privés de nettoyage. Leurs salaires cumulés coûteraient aux HUG quelque 450’000 francs par an.

Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Suisse Romande

Publicité

Populaire

Publicité

Retrouvez One FM sur tous les supports

écrans
To Top