Choisissez votre radio
Connect with us

On respire mieux mais pas forcément bien à Genève


Genève

On respire mieux mais pas forcément bien à Genève

2016 a été une année plutôt positive en terme de qualité de l’air.

Certains polluants ont marqué le pas, mais les autorités se gardent de tout triomphalisme. La météo a aidé à ces bons résultats mais pas seulement.

Les explications de Philippe Royer, directeur du service de l’air, du bruit et des rayonnements non ionisants :

 

Philippe Royer
Directeur du service de l'air, du bruit et des rayonnements non ionisants
Philippe RoyerDirecteur du service de l'air, du bruit et des rayonnements non ionisants

En cas de pic de pollution, le prix des billets TPG est réduit et les autorités peuvent imposer, si la situation est alarmante, la circulation alternée. D’autres pistes sont envisagées comme les macarons à poser sur les pare-brises. Cela se fait en France dans certaines régions comme à Paris.
Luc Bartahssat, conseiller d’Etat en charge des transports :

 

Luc Bartahssat
Conseiller d’Etat en charge des transports
Luc BartahssatConseiller d’Etat en charge des transports
Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Genève

Publicité

Populaire

Publicité

Retrouvez One FM sur tous les supports

écrans
To Top