Choisissez votre radio
Connect with us

Prison à vie mais pas d’internement à vie pour Fabrice A.


Genève

Prison à vie mais pas d’internement à vie pour Fabrice A.

Le Tribunal criminel de Genève a condamné mercredi Fabrice A. à la prison à vie, assortie d’une mesure d’internement ordinaire, pour l’assassinat d’Adeline, commis en septembre 2013. Le Ministère public et la famille de la victime avaient demandé un internement à vie.

Le tribunal a tranché. L’internement à vie n’a pas été prononcé à l’encontre de Fabrice A. le meurtrier d’Adeline, égorgée en septembre 2013 à Genève. Le Tribunal criminel n’a donc pas suivi le Ministère public et a condamné Fabrice A. à une mesure d’internement ordinaire assortie d’une peine de prison à perpétuité pour assassinat. Les juges ont estimé que l’assassin de la socio-thérapeute ne pouvait être considéré comme durablement non amendable. Ils se sont appuyés sur les conclusions des experts qui se sont penchés sur le cas du meurtrier et qui n’ont pas avancé qu’il sera à jamais incurable. Le président du Tribunal, Fabrice Roch a qualifié la faute de l’accusé d’extrêmement lourde. Par ailleurs, lors de la lecture du jugement, Fabrice A. a été reconnu coupable de séquestration, de contraintes sexuelles et de vol.

La réaction d’Esther, la maman d’Adeline à la sortie du Palais de justice :

Esther Maman d'Adeline M.

 

De son côté, Juan Poy, le compagnon d’Adeline s’est dit soulagé que ce volet judiciaire prenne fin. Mais l’affaire n’est pas complètement terminée pour lui.

Juan Poy Compagnon d'Adeline

 

@GhufranBron

Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Genève

Publicité

Populaire

Publicité

Retrouvez One FM sur tous les supports

écrans
To Top