Choisissez votre radio
Connect with us

Une affaire de malversations à la Fondation de Beaulieu

Publicité

Vaud

Une affaire de malversations à la Fondation de Beaulieu

C’est une vaste affaire qui secoue la Fondation de Beaulieu à Lausanne.

Un audit du contrôle des finances de la Ville révèle d’importants dysfonctionnements. De potentiels agissements répréhensibles sont aussi évoqués.

Au cœur de l’affaire : Marc Porchet, désormais ex-secrétaire général de la Fondation de Beaulieu. Il a été congédié, sur-le-champ, la semaine dernière, après les résultats de l’audit. Une procédure pénale a aussi été ouverte à son encontre, pour gestion déloyale et faux dans les titres.

Dans les faits Marc Porchet est soupçonné de malversations. Par le biais de sa société et pour le compte de la Fondation, il aurait attribué, entre 2012 et fin 2016, des mandats à des proches sans appels d’offres et surfacturé certains travaux.

Le tout en gardant les finances de la Fondation opaques.

Explications de la Présidente du Conseil d’Etat vaudois, Nuria Gorrite :

Nuria Gorrite Présidente, Conseil d'Etat VD

En 5 ans, Marc Porchet aurait attribué pour plus de 20 millions de francs de mandats d’études et autres frais liés. C’est sur cette somme que sera établi le montant total du préjudice.

La Présidente du Gouvernement vaudois, Nuria Gorrite :

Nuria Gorrite Présidente, Conseil d'Etat VD

L’affaire intervient à une période charnière pour Beaulieu, alors que plusieurs projets d’importance sont engagés sur le site.

Elle pourrait avoir des conséquences sur les chantiers en cours…

Le syndic de Lausanne, Grégoire Junod :

Grégoire Junod Syndic, Lausanne

Un sujet de Robin Baudraz & Charles Super.

Un expert a également été nommé pour « faire le ménage » au sein de la Fondation. Il s’agit de l’ancien Chef du service financier du canton de Neuchâtel. Le président de la Fondation, Gustave Muheim, qui n’est pas mis en cause, a quant à lui démissionné. Grégoire Junod, qui était déjà membre de la Fondation, reprend la présidence à titre intérimaire.

Par ailleurs, un second audit, mené par le Contrôle cantonal des finances, est en cours. Il porte sur la conduite de travaux au Palais de Beaulieu.

1 commentaire

1 commentaire

  1. P.-A. Pasquier

    31 janvier 2018 at 19 h 08 min

    La gueguerre politico-politicienne amène 60 personnes dans l’incertitude d’emploi. Pour une majorité rose-verte: chapeau ! Et chapeau aussi à Gustave Müheim pour son courage remarquable…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Vaud

Retrouvez One FM sur tous les supports

écrans
To Top