Choisissez votre radio
Connect with us

L’impact du réchauffement climatique dans nos assiettes


Food

L’impact du réchauffement climatique dans nos assiettes

L’impact du réchauffement climatique dans nos assiettes

On le sait tous, le réchauffement climatique est en marche. Hormis les évènements extraordinaires auxquels nous serons sûrement confrontés, les conséquences du dérèglement climatique pourraient aussi s’inviter dans notre cuisine. Certains aliments pourraient alors disparaître de nos placards d’ici 2050.

Ces aliments, comme le maïs ou alors les pois chiches, craignent la hausse des températures et les sécheresses. En effet, l’augmentation des incendies, des sécheresses  ou encore la montée des eaux auront un impact sur les cultures de certaines denrées agricoles. Voici la liste des aliments qui seraient concernés :

 

  • Le café

Et oui, le réveil risque de piquer dans le futur… L’augmentation des précipitations et de l’humidité favoriseraient le développement d’un champignon qui détruit les récoltes.

  • Le riz

La montée du niveau de la mer impact les sols des cultures de riz. Ces derniers seront alors chargés davantage en sel ce qui rendra l’agriculture plus complexe. De plus, la production de riz nécessite une importante quantité d’eau, facteur qui sera également perturbé par les sécheresses.

  • Le vin 

On le sait, la viticulture n’apprécie pas les changements climatiques qui auront un impact sur le goût du vin. Deux solutions, commencez à constituer une cave à vin dès aujourd’hui ou rééduquez votre palais !

  • Les poissons et crustacés

Fini les plateaux de fruits de mer gargantuesques à Noël ! L’acidité des océans qui a déjà augmenté de 30%, engendreraient la perte de nombreuses espèces.

  • Le sirop d’érable

Adieu les brunchs instagramable ! Encore une fois c’est à cause du réchauffement climatique, le dégel précoce des érables ne permet plus un repos suffisant aux arbres. Résultat, ils sont moins productifs.

  • Le chocolat

Ça ne va pas arranger les affaires du tourisme suisse cette histoire… Il suffirait d’une variation d’un degré de plus pour empêcher le cacao de pousser au Ghana ou encore en Côte d’Ivoire…

Vous l’avez compris, on pourrait ajouter encore de nombreux aliments à la liste. Chaque aspect du réchauffement climatique impact d’une manière ou d’une autre les cultures agricoles. Ceci nous amènera sûrement à consommer de manière différente et surtout de manière plus locale. Un mal pour un bien.

Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Food

Publicité

Populaire

Publicité

Retrouvez One FM sur tous les supports

écrans
To Top