Choisissez votre radio
Connect with us

Les ambassadeurs du terroir – Le café de Peney


Les Ambassadeurs du Terroir

Les ambassadeurs du terroir – Le café de Peney

Les ambassadeurs du terroir – Le café de Peney

Les ambassadeurs du terroir vous font découvrir chaque dernier vendredi du mois un établissement de restauration du canton de Genève qui vous garanti une cuisine de qualité avec des produits frais GRTA.

Ce mois de décembre 2019, nous avons fait une halte au café de Peney, à Satigny.

Le Café de Peney revendique fièrement son statut de restaurant bistronomique.
Le décor au charme campagnard chic mêle agréablement affiches vintage, sol en catelles blanches et vertes, boiseries vernies et grandes baies vitrées. En été, une charmante terrasse alanguie à l’ombre de grands arbres accueille les convives à l’arrière de cette belle maison bourgeoise.

C’est Yannick Geoffroy, le responsable et chef de cuisine qui nous ouvre ses portes. Son établissement est clame et charmant, sa cuisine est à la fois simple et sophistiquée.

Depuis l’automne 2016, Yannick Geoffroy est en cuisine. Il a remis à la carte des plats typiques, roboratifs et hivernaux dans le but de redonner substance et lettres de noblesse au Café, dans son sens le plus traditionnel.

Avec une touche originale et parfois exotique, Yannick revisite les classiques. Joue de porc, paleron de veau, foie gras, homard, matelote, des carapaces et des cuisses, la carte est un blasphème à elle toute seule !

Ecoutez Yannick Geoffroy, nous parler de son établissement et de sa cuisine élaborée :

Cette émission est riche en rencontres en tout genre… J’ai la chance de rencontrer des personnes passionnantes depuis ce début de saison.

Au café de Peney, c’est Arnaud Montmasson, conseiller de vente à la grande boucherie du Molard de Genève qui nous explique en quoi consiste son métier. Arnaud est une personne passionnée et passionnante. Son travail, il l’aime et ça se sent.

Qualité, saveur et tendreté, sont les maîtres mots de l’engagement de la grande boucherie du Molard, ils vous offrent les meilleurs morceaux de viande de bœuf «rassis sur os». Dans le respect des traditions, le quartier de viande le plus noble «l’aloyau» doit être «rassis sur os» durant trois semaines en chambre frigorifique à deux degrés. Cette période, appelée maturation ou affinage, permet une transformation du muscle en viande. 

Suivant un mécanisme naturel, les petits points gras présents dans le marbré de la viande, diffuseront leurs arômes dans le muscle pour lui donner une saveur unique et un petit goût de noisette.

Par le biais d’un processus enzymatique, les chaînes de protéines seront cassées, ce qui donnera à la viande une tendreté optimale. Durant cette même période, dix pour-cent de l’eau contenue dans le muscle se sera évaporée.

Ecoutez Arnaud Montmasson nous parler de son métier avec beaucoup de passion :

 

 

Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Les Ambassadeurs du Terroir

Publicité

Populaire

Publicité

Retrouvez One FM sur tous les supports

écrans
To Top