Choisissez votre radio
Connect with us

L’influenceuse MyBetterSelf s’engage contre la précarité menstruelle !


Lifestyle

L’influenceuse MyBetterSelf s’engage contre la précarité menstruelle !

L’influenceuse MyBetterSelf s’engage contre la précarité menstruelle !

A travers un post Instagram, l’influenceuse MyBetterSelf s’engage pour venir en aide aux femmes en situation de précarité menstruelle et appelle sa communauté à se mobiliser.  

 

Précarité menstruelle: quand les règles coûtent trop chères.

On va parler règles aujourd’hui. Si tu fais partie de la moitié de la population mondiale dotée d’un utérus, tu sais de quoi je parle. Et sinon, tu verras, ça va aussi t’intéresser !

Tous les mois, pendant quatre à cinq jours, de nos 13 à nos 51 ans (en moyenne), nous avons nos règles. Si on compte bien, ça fait environ 500 cycles menstruels au cours de notre vie. 500 cycles pendant lesquels nous utilisons des protections périodiques. Une vingtaine par cycle. Ce qui veut dire qu’en une vie, nous en utiliseront environ 10’000. Et tout cela représente un coût et tu vas voir, il n’est pas négligeable. L’émission « On en parle » de la RTS  a estimé que les protections menstruelles représenteraient CHF 4’500.- dans la vie d’une femme ! Pas négligeable je te disais. Surtout pour les plus précaires d’entre nous, les travailleuses pauvres, les femmes sans-abri, les étudiantes…

Je ne sais pas si tu le savais mais de nombreuses femmes n’ont pas accès aux protections périodiques – ou du moins pas en quantité suffisante – en raison d’un manque de moyens. On appelle ça la précarité menstruelle et elle touche près de 500 millions de femmes dans le monde (selon une estimation de l’OMS et l’Unicef datant de 2015).

On pourrait penser qu’elle est réservée aux pays les plus pauvres mais non ! Chez nos voisins français, plus de 1,7 millions de femmes sont dans cette situation ! Vous trouvez ça normal ?

En Suisse, les protections menstruelles se trouvent dans la catégorie des produits de luxe et sont donc taxées à hauteur de 7,7%. Est-ce un luxe de pouvoir mener une vie normale lorsque l’on a ses règles ? La plupart des femmes qui ne peuvent pas se fournir en serviettes ou tampons vont éviter de sortir, manquer le travail ou l’école pendant leurs règles. Vous trouvez ça normal ?

Au delà de l’inconfort et du handicap que cela représente pour les femmes, la précarité menstruelle met aussi leur santé en danger. Les systèmes D pour pallier au manque de protections comme l’utilisation de papier toilette, de tissu ou de papier journal peuvent provoquer des irritations ou, plus grave, des infections. Garder un tampon trop longtemps peut conduire au choc toxique. Une infection qui peut entrainer la mort. Certaines femmes se mettent en danger par manque de moyen pendant leurs règles. Vous trouvez ça normal ?

Alors comment lutter contre cette précarité menstruelle me direz-vous ? Il s’agit d’un enjeu économique et politique aujourd’hui. Des avancées sont faites. En Ecosse par exemple, le gouvernement vient de voter une loi visant à rendre gratuites les protections périodiques pour toutes les femmes. Il y a aussi des initiatives de sensibilisation qui sont menées et c’est de l’une d’entre elles que je vais te parler aujourd’hui !

MyBetterSelf appelle sa communauté à se mobiliser pour lutter contre la précarité menstruelle.

Si tu as passé un peu de temps sur Instagram ces 48 dernières heures, tu as certainement vu passer le post de l’influenceuse @mybetterself. Louise, de son vrai nom, 23 ans est une entrepreneuse et influenceuse qui prône les valeurs du « Body Positive » et partage des messages décomplexants sur son compte Instagram.

Il y a deux jours, elle a publié un appel à sa communauté pour que celle-ci se mobilise contre la précarité menstruelle. Sur la photo, on peut voir Louise, une liasse de billets de 100$ à la main et une couronne de tampons sur la tête. Une image forte qui m’a fait sourire avant de me faire pleurer et qui fait état, avec une bonne dose d’humour noir, d’une situation terrible. Dans son texte, la jeune femme rappelle qu’en France, on compte 1,7 millions de femmes en situation de précarité menstruelle.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Louise 🍒 (@mybetterself)

Pour s’engager contre cette précarité, Louise s’est associée avec la mutuelle Nutuus, la marque de protections périodiques Nana et l’association ADSF (Agir pour la Santé des Femmes). Pour chaque partage de sa photo en story, Nutuus et Nana s’engagent à reverser une boîte de tampons ou serviettes à l’association.

La publication a eu une portée impressionnante. Et oui, je te rappelle qu’on est 2 milliards de personnes nées avec un utérus et en âge d’avoir nos règles, ça fait beaucoup de personnes concernées. Les femmes de la communauté de la jeune influenceuse se sont saisies du sujet et ont partagé des milliers de fois cette photo.

Les retombées médiatiques de cette opération ne se sont pas faites attendre. Tous les médias ont partagé l’initiative et le post qui comptabilise plus d’un millions de likes à ce jour. Des chiffres record pour MyBetterSelf qui a d’ailleurs partagé hier soir un message en story remerciant sa communauté pour cette mobilisation de masse ! “Je suis tellement fière de vous, je ne m’attendais pas à ça. Ça me touche vraiment”, dit-elle dans cette story.

Si l’on peut être impressionnée par les résultats de cette opération, je crois qu’il prouve surtout que le sujet concerne beaucoup de femmes et qu’il est temps d’aller plus loin dans les actions.

Si toi aussi, tu veux te mobiliser contre la précarité menstruelle, tu peux commencer par partager le post de MyBetterSelf dans ta story Instagram. Tu peux également te renseigner autour de chez toi sur les associations qui s’engagent pour la santé des femmes et à qui tu peux faire don de ton argent ou ton temps ! Et, comme les repas de famille arrive, tu peux en parler autour de toi pour sensibiliser sur le sujet !

Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Lifestyle

Publicité

Populaire

Publicité

Retrouvez One FM sur tous les supports

écrans
To Top