Choisissez votre radio
Connect with us

Les boîtes de nuit, un lointain souvenir


La Story

Les boîtes de nuit, un lointain souvenir

Les boîtes de nuit, un lointain souvenir

Cela fait maintenant 1 an, que les boîtes de nuit sont fermées, à l’exception d’une courte ouverture l’été passé. Avec la pandémie, les liens sociaux ont été mis à rude épreuve. Privés de boîtes de nuit, les amateurs, ainsi que les patrons et employés de ces lieux tant appréciés, tentent de prendre leur mal en patience et de trouver des alternatives.

Chaque soir, on vous donne la parole sur One FM de 19h à 19h30 pour nous faire part des chamboulements qu’a provoqué la pandémie sur votre quotidien. Vendredi soir, on parlait des soirées en boîte de nuit.

Le milieu de la nuit a pu profiter d’un assouplissement des mesures l’été passé et rouvrir quelques semaines. Mais depuis silence radio sur une potentielle réouverture. Le patron de D! Club, Thierry Wegmüller, à Lausanne, en est conscient : « On a tous envie de danser […] on sait qu’on sera les derniers à réouvrir, on est bien conscients de la situation. » comme il l’a expliqué au micro de One FM.

Après un an de pandémie, le besoin de faire la fête, de danser, de faire des rencontres et de se vider la tête se fait de plus en plus grand.

Antoine, 21 ans, a voulu témoigner de sa situation. Clubbeur, il sortait plusieurs soirs de suite un peu partout à Genève pour faire la fête avec ses amis, mais la fermeture des boîtes à mis un gros coup de frein à ses habitudes. Et il a du trouver des alternatives : « Je fais des apéros à 5 dans le salon, mais ça commence à être barbant. »

C’est la même chose pour Vanessa : « J’adore danser, alors mon alternative c’est de faire des apéros avec des amis et mette la musique à fond et danser dans le salon. »

Le manque de pouvoir faire des soirées comme avant, c’est le discours que tient également Thierry Wegmüller : « On a une importance sociale […] et on sait que lorsque les conditions le permettront, les gens répondront présent. »

Quand sera-t-il possible d’envisager une ouverture des boîtes de nuit ?

Actuellement, on ne sait pas. Mais alors que certains font des apéros entre amis le vendredi soir, plusieurs clubs lausannois et vaudois ont réunit leurs Djs résidents pour proposer une Virtual Silent Party où on peut choisir le canal musical de notre choix. C’est ce qui a été mis en place samedi passé pour le plus grand bonheur des clubbeurs, qui ont eu le plaisir de retrouver les Djs qu’ils ont l’habitude de voir en boîte de nuit.

Ce genre de concepts commence à prendre de l’ampleur, car même les stars s’y mettent. À l’instar de Dua Lipa qui a permis à son public d’assister à son concert virtuellement !

Pour la plupart des habitués de ces lieux, le temps commence à se faire long. Ils veulent tous que la situation sanitaire s’améliore rapidement pour espérer une ouverture prochaine.

Si vous voulez réagir à ce sujet, laissez-nous un commentaire ! Et sinon, nous vous donnons rendez-vous ce soir de 19h à 19h30 sur One FM, pour parler d’un nouveau sujet. Vous pouvez nous envoyer vos témoignages ici.

Continuer la lecture
Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans La Story

Publicité

Populaire

Publicité

Retrouvez One FM sur tous les supports

écrans
To Top